Te dire la taille de mon bonheur.

14 Jan

Cela fait quelques jours que je cherche les mots pour te dire à quel point je mesure ma chance et à quel point je suis heureuse. Mais je dois manquer de vocabulaire, ou bien le manque de sommeil m’a définitivement ôté toute réflexion… je ne sais pas. Après des années de tristesse et de manque et de souffrances mis à plat ici, c’est comme si les mots simples du bonheur m’échappaient, comme si je n’étais devenue douée que pour me plaindre et râler et incapable de décrire le caractère merveilleux de ce que je vis. En avoir autant chié et ne pas être capable de te faire savoir ma joie toute nouvelle, avoue que c’est quand même ballot… À la limite, il me semblerait plus naturel de te raconter mon si long accouchement, mon séjour tout pourri à la maternité et comment je me suis frittée avec les sage-femmes lors que le Bolu n’avait même pas 24 heures… Mais avant d’être pragmatique, il faut que je te dise la taille de mon bonheur.

Mon fils a aujourd’hui 2 semaines. Deux semaines que je l’ai près de moi, deux semaines que je peux enfouir mon nez dans son cou quand je veux, deux semaines que je le respire, que je le contemple, que je serre sur mon cœur, que je ne dors plus, que j’ai les mains pleines de caca bouton d’or, que j’ai un nichon perpétuellement à l’air.

Mon fils a aujourd’hui deux semaines. Deux semaines que je suis stupéfaite de sa force, de sa résistance, de son envie de vivre, de sa magie, de son côté extraordinaire. Comment avons-nous pu fabriquer un si joli bébé, comment un si tout petit être a-t-il pu résister à autant d’épreuves ? Comment a-t-il pu s’accrocher si fort à mon corps et s’en sortir avec autant de courage et de force ? Comment est-ce possible ? Je suis profondément non-croyante, je suis fâchée avec tous les dieux quelque soit leur nom, mais, pourtant, j’ai le sentiment d’avoir un miracle auprès de moi.

Alors certes, c’est un miracle qui me tient éveiller 22 heures sur 24, c’est un miracle qui braille comme un petit goret quand il a les fesses à l’air, un miracle qui me nique le sein gauche (pas le droit) (le droit, il sait bien le téter), un miracle qui me pompe toute mon énergie…

Mais il est surtout un miracle qui a littéralement fait exploser mon coeur, l’a déchiré en mille morceaux pour en faire des confettis et qui les pulvérise chaque heure sur ma vie. Je ne savais pas que l’on pouvait autant aimer. Bien sûr, j’ai déjà aimé. J’aime encore. J’aime mon mari, même si. J’aime ma nièce, j’aime mes plus proches, j’aime mes ami(e)s et j’apprécie bien entendu les autres. Mais cet amour-là, c’est tout autre chose. C’est une force et ce sera sans doute ma plus grande faiblesse. J’ai compris dans ma chair que l’on pouvait être prêt à tuer pour son enfant. J’ai compris dans mon cœur qu’il en serait le roi. Je sais au fond de moi que c’est lui, parce que c’est moi, parce que c’est le Bô-mec.

J’ai longtemps dit que ça changerait tout mais que ça ne changerait rien.

Cela fait aujourd’hui deux semaines que ça a tout changé. Plus rien ne sera jamais comme avant.

(la prochaine fois, on arrêtera les niaiseries et je te raconterai comment mon épisiotomie a sauté) (j’ai très mal)

 

Publicités

39 Réponses to “Te dire la taille de mon bonheur.”

  1. mishqui 14 janvier 2015 à 1301 32 #

    Merci de nous rappeler pourquoi on avance. C’est beau.

  2. hellosunshine 14 janvier 2015 à 1301 50 #

    Keur keur keur ma belle !

  3. Le Rire des Anges 14 janvier 2015 à 1402 11 #

    C’est tres beau! Et je m’y retrouve! Merci

  4. La reine de la PMA 14 janvier 2015 à 1402 17 #

    tu veux nous faire pleurer, c’est ça ?
    c’est vraiment beau, ça fait plaisir de lire le début de votre belle histoire

  5. ballerinepma 14 janvier 2015 à 1402 35 #

    Cest beau et ca donne de lespoir

  6. danytat 14 janvier 2015 à 1402 35 #

    chouette message si plein d’amour….

  7. Zapette 14 janvier 2015 à 1402 43 #

    Ah ben voilà, bravo, moi qui voulait faire un article dégoulinant d’amour, je peux plus, elles vont faire une overdose les pauvres. Je vais attendre un peu. Pffff.
    Bref, j’ai envie de dire: tout pareil, touuuuut pareil.

  8. miliette 14 janvier 2015 à 1402 51 #

    Ah ben couillonne, tu nous fais chouiner !!

  9. maxelie 14 janvier 2015 à 1402 52 #

    Oh Lucette c’est vrai que ta griffe assassine sur les petits malheur de la vie me manque mais c’est si beau ce que tu racontes….

  10. Framboise 14 janvier 2015 à 1503 03 #

    Ma chère Lucette, je n’avais pas encore pris le temps de t’écrire un petit mot pour te souhaiter tout le bonheur du monde, ainsi qu’une très bonne année (j’étais bien partie pour faire mes vœux la semaine dernière et puis…mon élan a été quelque peu coupé…)
    Alors voilà…Pour quelqu’un qui dit qu’elle ne trouve pas les mots pour décrire son bonheur, je trouve que tu t’es pas mal débrouillée !!!
    Au-delà des mots si bien choisis, c’est tout l’ensemble de ce post qui irradie de bonheur, même s’il y a des « mais » ou des « malgré »…
    Bienvenue à ton trésor…

  11. Bounty Caramel 14 janvier 2015 à 1503 06 #

    Qu’il est beau ce billet ! T’as changé Lucette 🙂 ! Des bises

  12. Zelda 14 janvier 2015 à 1503 20 #

    <3333 ça donne encore plus envie de se battre. Tes mots sont beaux, sont doux. Tu m'as fait versée des larmes 😉
    De gros bisous. Profites bien

  13. princessepi 14 janvier 2015 à 1503 40 #

    C’est tellement beau ce que tu écris, ce que tu vis… j’en ai les yeux tous mouillés.
    Ça nous prouve que ça vaut le coup…
    Soyez heureux, des bisous.

  14. Titine7831 14 janvier 2015 à 1503 41 #

    J’ai les glandes lacrymales qui me titillent en te lisant…
    Merci de partager ton ressenti avec nous, ça m’aide plus que tu ne peux le croire…
    ♥ ♥ ♥

  15. compoteen 14 janvier 2015 à 1503 47 #

    C’est chouette 🙂 ❤

  16. lach0uette 14 janvier 2015 à 1503 48 #

    L’enfant qui devient ta plus grande faiblesse, c’est tellement vrai! 🙂

  17. Addie37 14 janvier 2015 à 1503 50 #

    Quel bonheur de te lire aussi épanouie ! Profite chère Lucette, profite de tous ces instants précieux avec ton tout petit, ta force…bienvenue dans le reste de ta vie !

  18. Pierard 14 janvier 2015 à 1604 33 #

    AH Lucette, quelle joie de te lire…après tant de galères, bienvenue dans l’amour niais mais énorme, dévastateur, puissant et sans fin d’une maman:-) Tu le décris si bien (avec les petites allusions subtiles au quotidien – caca bouton d’or – sein pété (d’ailleurs lanoline) etc. Tu m’as mis les larmes au yeux alors que mes fils ont 9 ans et 9 mois et que petite emmerdeuse se pointe dans 5 mois. Je pensais être blindée ben non, tu m’as touché le coeur de mère 🙂

  19. alicebvmcd 14 janvier 2015 à 1907 29 #

    🙂 🙂 🙂 ça a l’air chouette de voir son coeur explosé en 1000 morceaux… J’ai hâte de connaitre ça
    Tu décris très bien ton bonheur : ça te va très bien tout ça 🙂

  20. pmavie 14 janvier 2015 à 1907 32 #

    C’est merveilleux de bonheur ton post ! Profite Lucette, prend tout ce que tu peux de ce bonheur pour supporter tout le reste.
    Pour l’épisio, je n’ose imaginer ta douleur… 😦

  21. marivalou 14 janvier 2015 à 1907 53 #

    J’ai la larme pas facile, alors je chouine pas comme mes copines, mais à la lecture de cet article, j’ai ressenti ton bonheur !!! Et c’est juste… J’ai pas de mot en fait.

  22. marivalou 14 janvier 2015 à 1907 54 #

    Bon quand meme, je veux savoir comment s’est passé tout ca et pourquoi tu t’es engueulée avec les sages femmes.

  23. Caro 14 janvier 2015 à 2008 18 #

    je lis en sous-marin, mais je me dévoile pour te dire merci de nous partager ton bonheur !!!
    (en aparté, juste de même, quelques trucs pour le nichon explosé…fais vérifier par un ostéo si ton bolu n’a pas de torticoli ou quelque chose de coincé…alterne les positions de tétés pour éviter de solliciter toujours au même endroit ..et pour réparer rien de tel que quelques gouttes de lait maternel en fin de tété qu’on laisse sécher…)

  24. Christelle 14 janvier 2015 à 2109 05 #

    C’est juste et beau. Quel bonheur à lire.
    Et puis c’est tout de même plus joli que l’épisio qui saute. Bon courage d’ailleurs.
    Et profite bien de tous ces moments.

  25. Biquette 14 janvier 2015 à 2109 13 #

    Ça me donne un sourire grand comme ça de te lire si heureuse Lucette. Néanmoins, je suis un peu déçue. Ton titre m’a fait que tu nous révèlerais le poids du bolu…

  26. unecigogneegaree 14 janvier 2015 à 2109 58 #

    ça me chamboule ton post ! C’est beau un si grand bonheur autour d’un petit miracle..

  27. lamisskangourou 14 janvier 2015 à 2210 05 #

    Tellement vrai, tellement beau, c’est trop joli à lire … Du bonheur à l’état brute (voire brutal mais du bonheur quand même !)

  28. Isabelle /Mamanlune 14 janvier 2015 à 2210 28 #

    Je pleure moi ….non non je coupe des oignons 🙂 ! Ton post est beau Lucette. Y a rien d’autre à ajouter. Pour le sein niqué : comme le disait des com précédents : lait maternel poir cicatrisef et ostéopathe poir voit si Bolu n’a pas un pépin de tête. Courahe poir l’épisiotomie qui a lâché je compatis !

    Pleins de bonheur Lucette, Bolu , et Bômec.

  29. Glou 15 janvier 2015 à 101 49 #

    Mais oui il est complètement dingue cet amour que l’on découvre au moment ou apparaît l’enfant. Et tout à coup toutes les phrases/ mots bateaux et gnangnans entendus avant prennent tout leur sens et on les trouve vrais.
    Bon Bonheur !

  30. Kaellie 15 janvier 2015 à 808 54 #

    Team Nichon à l’air représente, ouaaaaaais 😀
    Tes mots me collent la chair de poule ma Lucette. Je comprends le bonheur mais je ne saurait jamais l’exprimer aussi justement que toi ❤
    Pour les bobos, comme les copines, je te conseille les compresses de lait maternel et une bonne séance chez l'ostéo pour le Bôlu (Fergie avait 3 semaines, elle avait un blocage à la mâchoire qui l’empêchait d'ouvrir la bouche suffisamment grand et elle me faisait mal).
    Tu vas voir, ce bonheur, même des mois plus tard, on le regarde toujours avec joie et incrédulité 😉
    De gros bisous ❤

  31. Ginette 15 janvier 2015 à 1010 52 #

    Mais où est Lucette ?!! :p
    Ah ah trop contente pour toi 🙂 Trop contente de te lire enfin heureuse !!! 😀
    Vive le Bolu !

  32. gribouillette 15 janvier 2015 à 1212 56 #

    Magnifique article, j’aime te lire si heureuse!
    Et ça donne envie…

  33. Boule de Mousse 15 janvier 2015 à 1301 00 #

    C’est clair que c’est amour là est spécial, unique, et qu’il comble tant de vide. Bcp de bonheur à toi

  34. pivoinespma 15 janvier 2015 à 1705 58 #

    c’est magnifique cet amour qui t’inonde. 🙂

  35. hevi37 15 janvier 2015 à 2311 45 #

    quel plaisir de te lire ainsi!!!

  36. bellavole 16 janvier 2015 à 1402 05 #

    Comme c’est bon de lire ton bonheur après tant de souffrance ! Et tu trouves très bien les mots du bonheur 🙂 Encore Félicitations Lucette !

  37. mei80 19 janvier 2015 à 1402 59 #

    Ben c’est exactement ça… le ptit cou (surtout par derrière.. la ptite nuque là), les ptites fesses, les ptites jambes, si petites mais qui ont tant de force pour te mettre des coups dans le vide, le coeur en mille morceau, un amour fou.. (même mon mari est « amoureux » de son fils, lui qui n’a jamais dit « je t’aime »).. ahlala.. c’est vrai hein, ça change tout.
    Je suis contente pour toi ma Lucette. 🙂

  38. tandm 20 janvier 2015 à 1705 58 #

    7 ans après, et 5 ans et demi après, et 17 mois après ca dure, je te rassure. Le coeur est plus grand, on a plus de soucis, on râle plus mais p… on ne pourrait pas s’en passer.
    Je comprends ce que tu ressens, pour les confettis aussi, ça m’arrive souvent quand mon bébé joue avec son père.
    Je suis heureuse pour toi, si tu savais… parce que tu le mérites à 4000%, parce que tu t’es battue pour ça. Je souhaite le même bonheur à toutes les PMettes.

  39. julys974 21 janvier 2015 à 1604 03 #

    Emue aux larmes… Je ne sais plus si j’ai pris le temps de te féliciter, mais vraiment, du fond du coeur, bravo !!! Et bienvenue à votre fils… ❤

Sois pas timide !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :